Suicide

 

§ La vie n’est supportable que parce que l’on peut l’interrompre à tout moment. (Cioran)

§ Le suicide est cette lâcheté qui demande tant de courage. (R.Sabatier)

§ La mort c’est à dire le fait de pouvoir mourir, à savoir le fait de pouvoir mourir à tout moment et également le fait de différer à tout moment, dans l’acte de la conservation de soi, marque de son sceau l’auto affirmation de l’être. (H.Jonas)

§ Il se peut que la vie de la plupart des hommes s’écoule dans tant...d’absurdité que seule la possibilité lointaine d’y mettre fin soit en mesure de libérer la joie qui l’habite. (R.Musil)

§ Comment peut-on se dire libre et maître de son destin si l’on ne peut éviter la déchéance, sinon par un suicide solitaire... (M.Lee Landa)

§ Hypothèse douteuse … : …cet étrange amas de bien et de mal, cette masse de particules infimes et bizarres qui constitue une personne, mérite d’être prolongé. (M.Yourcenar)

§ Qu’ils sont nombreux ceux dont la mort a guéri l’angoisse !

Mais beaucoup vilipendent ce recours à la mort,

ignorant encore qu’il est doux de mourir. (Julien de Médicis)

§ Je ne me tuerai pas. On oublie si vite les morts. (M.Yourcenar/ Feux)

§ La perpétuelle possibilité du suicide m’aidait à supporter moins impatiemment l’existence. (M.Yourcenar / Hadrien)

§ Tout malade est un prisonnier. (M.Yourcenar / Hadrien)

§ Suicider chaque jour sa lucidité. ( L.Calaferte / Satori )

§ L’angoisse…il faut progressivement lui céder, jusqu’au suicide. ( idem )

§ Les gens honnêtes aiment passionnément la vie…ils choisissent l’heure et le lieu qu’il faut pour y renoncer, pour mourir avec dignité. ( E.Yoshikawa : La pierre et le sabre )

§ Le silence est quelque chose qui s’organise dans le silence du cœur, comme une œuvre d’art. ( A.Camus / cité par H.Scott-Stokes dans la biographie de Mishima )

§ le suicide est le seul problème philosophique vraiment sérieux. (A.Camus / Mythe de Sisyphe )

§ Des escaliers mènent aux profondeurs glauques du suicide.  ( C.Cros / coffret de santal / lendemain )

§ ... pour se suicider, il faut encore un peu d’enthousiasme... ( Gao Xingjian / La Montagne de l’Âme )

§ Aspirer à l’effacement, à un retour vers un état antérieur à tout commencement... dernier lent parcours vers l’abîme. ( Chang-Rae Lee / Les sombres feux du passé )

§ Absurde subordination ce serait, si à tout moment, nous ne disposions pas de cette possible évasion par le suicide. ( L. Calaferte / Rosa Mystica )

§ Il faut se familiariser avec l’idée du suicide : il peut à tout instant être nécessaire. ( L. Calaferte / Rosa Mystica )

§ Mourir est passivité, mais se tuer est acte. ( Malraux / La Condition humaine )

§ Comment je m'en suis sorti ? Comment on s'en sort ? Au fond c'est la seule question intéressante. Ma chance ? La détresse à son point ultime. Être arrivé très tôt à un point où, tout le programme mis en place par la « société du spectacle », à travers toutes les familles, pour vous garrotter et vous empêcher d'être, vous apparaît comme le non sens absolu et vous plonge dans la détresse. A ce point deux voies s'offrent à vous. La première est le suicide sous toutes ses formes. La deuxième, un début de questionnement qui ne s'arrêtera plus. ( Daniel Figini / le Néant essentiel / Ironie n°70 °)  

§ L’Homme naît pour la mort et pour se la donner s’il le désire ( A Malraux / Lazare

voir également Rencontres avec le suicide de Cioran ...