Vieillir

 

§ Mourir cela n’est  rien, mourir la belle affaire, mais vieillir, vieillir...  (J.Brel)

§ La vie n’a pas d’âge. (A propos de la vieillesse/J.M.Mermet)

§ Il n’y a pas plus de sens à être jeune qu’à être vieux. (A propos de la vieillesse/J.M.Mermet)

§ Le temps s’écoule, les années passent, une vie s’arrête. (Deshimaru)

§ Plus on avance en âge, plus les questions que l’on se pose sont simples mais plus les réponses sont compliquées. (P.Djian)

§ Tandis que la vieillesse s’approche, mélancolique au passage des saisons, je prends ma vie en patience, contemplant la chute des fleurs. (Ryônen Genso)

§ Ah…le cours du Temps, qu’il s’enfuit rapidement (Ryôkan)

§ Ma vieillesse couvait. Elle me guettait au fond du miroir. Cela me stupéfiait qu’elle marcha vers moi d’un pas si sûr alors qu’en moi rien ne s’accordait avec elle. (de Beauvoir)

§ Il est impossible aux vieux de se faire écouter des jeunes, autant espérer entendre les morts parler aux vivants. (C.Beyala)

§ Vieillir c’est réapprendre à dire non comme au temps de l’adolescence. (R .Sabatier)

§ Vieillir c’est perdre la mémoire immédiate pour retrouver la mémoire ancienne. (idem)

§ La jeunesse ne conçoit pas la vieillesse. (J.Steinbeck)

§ Ah ! Les fraises et les framboises n’ont plus le goût d’antan et les cuisses des femmes ne nous excitent plus. (Idem)

§ C’est une des plus grandes tromperies que de faire croire à l’homme que les années apportent autre chose que tristesse et vieillesse. (idem)

§ Ce que j’ai devant moi, c’est mon passé. (O.Wilde)

§ J’ai quitté le temps où l’on vit sans savoir. (A.Walter)

§ Je suis obsédée par la mort…la mort ‘’naturelle’’ et inévitable qui commence en même temps que le sentiment de  la vieillesse. (K.Millett)

§ La vieillesse n’est que le prélude morne et déprimant de la mort, c’est être mort tout en restant en vie au degré minimal. (idem).

§ Il reste tellement de temps à tirer, tant d’années vides à tuer avant la mort. (idem)

§ ...plus je vieillis plus je deviens angoissé et sensible, plus les signes de rejet et de mépris me font souffrir. (M.Houellebecq)

§ On finit toujours par avoir le cœur brisé. Alors, on arrête de rire. Au bout du compte il n’y a plus que la solitude, le froid et le silence. Au bout du compte, il n’y a plus que la mort. (idem)

§ La vieillesse commence lorsque l’on vit pour autrui. (H.Hesse)

§ Vieillir, ce n’est déjà pas très drôle ; mais vieillir seul, c’est pire que tout. (M.Houellebecq)

§ Qui en a assez d’écouter ... peut quitter le monde. ( C.Beyala )

§ la mélancolie de constater, sur un visage souvent parcouru par nos lèvres, que le chemin s’est raccourci entre nous et la mort. (M.Youcenar / La Nouvelle Eurydice)

§ les vieillards titubent comme avinés par la vie. (M.Youcenar / La Nouvelle Eurydice)

§ La possibilité de jeter le masque en toute chose est l’un des seuls avantages que je trouve à vieillir. (M.Yourcenar / Hadrien)

§ A me prévoir sans vie

les osses tout verts, le crâne venteux

Ah comme j’ai mal de devenir vieux. ( B.Vian / Je voudrais pas crever / Quand j’aurai du vent dans mon crâne )

§ C’est dans les cheveux blancs que je mets mon espoir. ( Li Ling – 81 av JC - / Adieu à Sou Wou )

§ Lorsque sont apparus les cheveux blancs

   il est difficile ici-bas de s’attarder.

( Anonyme chinois IIIè S / Ballade de la Porte de l’Est )

§ Laissez moi être, ayant achevé de devenir. ( Saint Exupéry / Citadelle )

§ Telle est la vérité de la vieillesse : poser son cul quelque part et soliloquer à l’infini sur le que faire ?

§ Je suis obsédée par la mort... la mort ‘’naturelle’’ et inévitable qui commence en même temps que le sentiment de vieillesse. (K.Millett/Sita)

§ La vieillesse n’est que le prélude morne et déprimant de la mort, c’est une mort tout en restant en vie au degré minimal. (K.Millett/Sita)

§ Ils étaient devenus des anciens pleins d'expérience, et leurs enfants de jeunes adultes. Le temps les avait serré dans ses pièges. ( Alice Ferney / La conversation amoureuse )

§ Il reste tellement de temps à tirer, tant d’années vides à tuer avant la mort. (K.Millett/Sita)

§ ...plus je vieillis plus je deviens angoissé et sensible, plus les signes de rejet et de mépris me font souffrir. (M.Houellebecq)

§ On finit toujours par avoir le cœur brisé. Alors, on arrête de rire. Au bout du compte il n’y a plus que la solitude, le froid et le silence. Au bout du compte, il n’y a plus que la mort. (idem)

§ La vieillesse commence lorsque l’on vit pour autrui. (H.Hesse)

§ Vieillir, ce n’est déjà pas très drôle ; mais vieillir seul, c’est pire que tout. (M.Houellebecq)

§ Qui en a assez d’écouter ... peut quitter le monde. ( C.Beyala )

§ la mélancolie de constater, sur un visage souvent parcouru par nos lèvres, que le chemin s’est raccourci entre nous et la mort. (M.Youcenar / La Nouvelle Eurydice)

§ les vieillards titubent comme avinés par la vie. (M.Youcenar / La Nouvelle Eurydice)

§ La possibilité de jeter le masque en toute chose est l’un des seuls avantages que je trouve à vieillir. (M.Yourcenar / Hadrien)

§ A me prévoir sans vie

les osses tout verts, le crâne venteux

Ah comme j’ai mal de devenir vieux. ( B.Vian / Je voudrais pas crever / Quand j’aurai du vent dans mon crâne )

§ C’est dans les cheveux blancs que je mets mon espoir. ( Li Ling – 81 av JC - / Adieu à Sou Wou )

§ Lorsque sont apparus les cheveux blancs

   il est difficile ici-bas de s’attarder.

( Anonyme chinois IIIè S / Ballade de la Porte de l’Est )

§ Laissez moi être, ayant achevé de devenir. ( Saint Exupéry / Citadelle )

§ Telle est la vérité de la vieillesse : poser son cul quelque part et soliloquer à l’infini sur le que faire ?  (?)

§ Quand le produit se gâte, il faut soigner l’emballage. ( P.Noiret )

§ La vieillesse vous grignote dès l’enfance. ( R.Jauffrey / Microfictions )

§ Les années sont passées, même pas l’une après l’autre, plutôt toutes à la fois comme un paquet compact de temps. ( R.Jauffrey / Microfictions )

§ la jeunesse incite à la folie alors que la vieillesse s’y abîme. ( Charles Bukowski / Le capitaine est parti déjeuner )