l’Epieur de Lune    

/ les Pilleurs de Lune  

 

Itinerrance

                                                A Cathy Garcia

 

A l’heure où les noms perdent leurs visages,

face à la fenêtre qui se ferme puis s’efface

arrive l’instant où je deviens otage du désert.

 

Alors je dois aller dans la réserve des mots

chercher celui qui manque

et le toucher des yeux

à seule fin de retrouver

son étrange pâleur

ou son inhabituelle saveur

dans les bandes d’éternité

de mes falaises intérieures.

 

Itinerrance

aux rivages féminins

dans l’essaim de signes

incrusté de pierres bleues

jusqu’à m’inoculer les musiques bizarres

des râles d’expiation lente…

 

J’entre dans l’intimité de la lune

et de la surface de l’eau,

la clarté éclate dans une odeur de ruts exaucés.

 

Je m’éteins dans le vide aux ombres de vœux tièdes

allant de souvenirs en avenir diffracté.

Là les arbres chanteurs disent le temps

d’une manière inégale mais vraie.

 

Rythmes du rite

au tranchant des cristaux des Salines

noire brûlure du silence et de l’immensité.

 

***

 

Au vase une fleur fanée

                          A Paul Laurendeau

 

Princesses précises rivées à vos voluptés

dans un déchaînement de sueur

et d’étreintes tremblées

le vent lève le voile sur vos nudités pâles

dans la calligraphie des vagues du silence

de l’après.

Vous retenez les heures

aux draps souillés du temps

lors de leçons obliques

coulées de Lune à l’autre.

Toutes de langueur,

vous rompez le silence

dans un doux poudroiement de bruits subtils

Des rires perlent à vos joues

au goût des parfums chauds

de vos salives intimes.

Dehors la neige. 

Temps engourdi.

Temps assourdi.

Temps apaisé.

 

Au vase une fleur fanée.

Déjà.

 

***

 

Frag(iles mo)Ments d’Eros

 

Née nue, phare du désir

aux écueils des fleurs du mâle,

lys de Lune lisse,

calice en lisse  

où glisse le poteau rose

aux jeux où l’un pique*

et  l’hôte recueille.

Raie plis queue

aux séismes des corps accord

en con_fusion

sentie mentale.

 

*Think in the Tibet !

mars 2008

 

retour accueil rubrique