Les Inventaires Naïfs

 

***

La Mort des Mots

Eaux de Pluie et d’Ailleurs

Quarante Fragments pour l’ Inversion du Présent

Thé    Voyage

Compendium du Trait  

***  

La Mort des Mots

 

Dans une chapelle de monotonie,

mélancolie liquoreuse d’un déluge d’aiguilles de pierre,

le chef d’orchestre du silence

dirige le chant du désert de la mort des mots.

 

Ces mots à user le temps

ces mots qui ne t’appartenaient pas

ces mots que tu ne voyais pas

ces mots allongés sur tes nuits d’insomnies

ces mots térébrants tes synapses suspicieux

ces mots soutirés au silence puis rendus aux ténèbres

ces mots roulants sur une pente fleurie d’ombres obscures

ces mots enlacés en essaim lascif de sonorités

ces mots ourlés aux robes dansantes des femmes

ces mots osés aux instants oisifs

ces mots voluptueux en volutes

ces mots pleurés au vair de l’aine   

ces mots suints aux sources suaves

ces mots soufflés aux lèvres sourdes

ces mots essuyés aux plis d’un tablier de marbre

ces mots fredonnés en fraude

ces mots insoumis aux communes vertus

ces mots dits en maudissant le sort

ces mots fulgurants fulminés en vain

ces mots arbitraires qui n’arbitraient rien

ces mots fielleux bavés aux commissures

ces mots fourbus des fourberies fourbies

ces mots décharnés aux décharges puantes

ces mots hermétiques usés avant d’avoir servis

ces mots titubants d’ivrognerie verbeuse

ces mots vrais, ouvragés ouvrants sur un ailleurs

ces mots quanta d’une mécanique cantique

ces mots planètes précaires ou astres fragiles,

ces mots comètes

ces mots ... ces morts de rien

 

que sont devenus tous ces mots que tu as lus ?

 

Enfouis au tréfonds des grottes rouges du désespoir,

folies rentrées, secrets du monde mauvais

ou reclus dans un autre genre de vide

à faire encore reculer le sommeil pour de lumineuses secondes

ou, flux d’énergie insaisissable au bout d’une identité entêtante

comme le soir se risque dans le jour, de dernier instant en dernier instant ?

 ***  

Eaux de Pluie et d’Ailleurs

 

Eaux abstèmes d’absurdes abstentions

Eaux amères des mers méridiennes

Eaux avides du vide de la viduité

Eaux bannies des bains bouillonnants   

Eaux capricieuses de capiteuses captives

Eau d’eaux référentes au parfum parfait

Eaux des os d’orantes aux senteurs d’orange

Eaux échelonnées d’écheveaux échevelés

Eaux éplorées d’âmes éployées

Eaux elliptiques d’éclipses essentielles

Eaux flâneuses de flaques flasques

Eaux glauques de glèbe glaireuse et glas glaiseux

Eaux hautaines des hautes fontaines

Eaux hyalines des hymnes hystériques

Eaux invasives aux instants d’indifférence

Eaux joyeuses jaillies jamais jalouses

Eaux kaolinées des chaos de l’inné caliné

Eaux liquoreuses des laitances lunaires

Eaux luisantes de ludions ludiques

Eaux mais haut parties, homérique thérapeutique

Eaux malades des malaises du mal être

Eaux malheureuses des îles maladives

Eaux manipulées de manifestants manichéens

Eaux navrées de naufragés nauséeux

Eaux obscures d’obséquieux obscènes

Eaux perdues éparses pillées

Eaux querelleuses aux quadratures quinquennales

Eaux rares et salées des féminins secrets

Eaux rehaussées de raffuts radoteurs

Eaux séraphiques de silures séduisants et sauvages

Eaux sereines des sirènes aux syrinx insondables

Eaux submergées des abysses abscons

Eaux troublées de trouées truquées

Eaux usées d’usines usurpatrices

Eaux vagues aux vagues évanescentes

Eaux veules d’ovules vulgaires

Eaux vides de l’art d’aimer

Eaux vocales d’avocats vacataires

Eaux volages aux volutes voluptueuses

Eaux wallonnes pour whisky du week-end

Eaux xylolâtres aux xylophones xénophobes

Eaux yprésiennes  aux yawls ysoliennes

Eaux zanzibarites aux zébrures zéphyriennes

Eaux zygotes d’homos et d’hétéros et pourquoi pas de monos  

 

***  

Quarante Fragments pour l’ Inversion du Présent

 

Lire aux protéases galacturoniques d’un papier d’Aral pyrolysé

riche d’harmonieuses polymorphonies stigliques

les notes techniques de voyage aux Courbures Spatio Temporelles

d’un énigmatique cosmoplorateur flegmatique…

 

 

Io, satellite de Jupiter

Mouvements virtuels des sentiers holoctones

aux confins des galaxies impliées

pourvoyeuses de rêves safraniques

aux sonorités élégiaques de zirconium natif.

 

Métaux dans les trous noirs des os de pluie

mélanoxydés en gerbes artéfactiques d’étincelles 

aux artifices ciels d’indiranium blastique.

 

Comète inactinique à l’incandescence hypnagogique

simple éjaculat lytique d’étoiles au quadrant d’un quasar fellateur

en communication cunnilunctique sous un pulsar polythéiste polypeux.

 

Putréfaction céruléo molybdique consistante virant à la Braunes Entsetzen

au contact des Hysterische und Rassistische Phalangen

de semi végétaux lobotomisés aux aiguilles de haine atavique

par les néanderthaliens prépubères des continents de West NGC891

 

Cerclage nodale de l’utérus radian

des subliminales homolectesses vénusiennes.

Vénus 

Saphocycloïde endogène récurent 

dans les gamètes de l’astéroïde 15 Eunomia    

euthanasié sous fac similé buccal d’anaérobiose

vestalienne galactominétique.

 

Tératoprostatine nubile délectable

dans les trous d’ozonides largactyliques glauques

des banques interstellaires de saumures aphrodisiaques délictueuses.

 

Chronomètre intemporel de naine blanche

à énergie cardiomyopathique dilatoire

et quartz de résine acrylique

cholestérisable par induction épithéliale.

 

Contrebasse cursive aux volutes lubriques

ataraxiques au biomimétisme osmotique

séquentiel débridé propre à Phoebé.

 

Introversion analorectilienne des trompes de Goosh-Wronsky

chez les falmonelles galacto runiques d’Epitha 3x .

 

Magouilles martiales des analectes martiennes anapestiques

aux ides idylliques césariennes abdominales.

 

Mars  

Sphynctérisation scatologique pubienne pasteurisée

des attroupements de granulocytes graveleux d’Uranus :

Sycorax, Prospero, Setebos et 2001U1.

 

Montées chromatiques d’assonance chiromancienne

dans les cristaux plâtreux des plaques tectoniques

du calomel mercurisé.

 

Rebouteux charismatique débouté

de sa boutique aux pestilences lunatiques

de blême Attique emblématique. 

 

Narcose dégénérative indigente

des synapses corticoïdiens chevelus

aux abords immédiats des voies lactiférugineuses.  

Tribulations mégalo-messianiques axipète

du syncrétisme marsupial jupitérien

aux paroxysmes atrabilaires.

 

Jupiter

Idiome furfurylique cunéïforme

au droit d’un vent solaire à l’écarlate époustouflant

soufflant de 272 Thétys à 421 Thanatos

 

Jouissance clitori-mérindienne juvénile aggravée

des planétésimaux – dont 433 Eros –

en formation stellaires continue diplômante.

 

Anamorphone gastralgique spirulante invasive

des sanctuaires basmatiques testiculaires vespasiens

aux coordonnées neptuniennes planoïdes à cinétique gauche.

 

Neptune

Animacules volatiles canthaxantesques

en gadolinium de synthèse aphasique catalysée

à l’huîtrium galvanogivré après grillage

au néoprène sulfureux et au plutonium jovial.

 

Génophobie solipsistique pétrifiante

avec décomposition de cervaux gelés en cloaque souilleur d’infini

dans la région paléo chimérienne ophtalmique de 951 Gaspra.

 

Idiosyncrasie génératrice du désespoir

des cellules prolifiques lex scrabouillem dialectiquement immuno défaillantes,

prédatées par la soldatesque stochastique amygdalienne de l’Amas globulaire M13

 

Contre ut en contrepoint

des contrepets vagaux flatulents sous matamorine

sur les toboggans arthritiques rétro véloces d’Ascaridès 72 23.

 

Taux anormalement incroyable

d’acide métaphorique conjugué au pléthoral

dans les cas courants d’éjaculée conception

des populations rampantes de la ceinture de Kuiper.

 

 

Ganymède

Cercle inquiet des déplacements erratiques induits

de son centre hiérarchique de rattachement phosphorylé

à l’huile de napalmier sur Ganymède 23.

 

Hivernicule diaphane spasmo dilatatoire

aux gazeux sols lassis d’Orémie

fa ribolés par dysfonctionnement

de l’antémorphosynthése citruliale mystifiante freudo lacanienne de Puck.

 

Astrapence réticulée à la métempsycose oxydase

dans les organes gestuelles des orantes orientales

camaldulées sous amidon sulpicien suspicieux du nuage de Oort.

 

Monnaie-théisme mercato pendulaire

des emperium sous mentaux des Glock Mulsh

vassaux constricteurs des Us accidentés de Chikyu-Deiqao-Earth

 

Terre

Cyruloexpectase onanique des vierges recluses

au cul des spiritualités factices pourvoyeuses

de dévoiements lustralopeptidiques sur  la lune S/2000 S 10

 

Chevillard de chevet chiral

en attaque nucléophile primipare incestueuse

des sites carboxifères ammonitiques de Véga Centaurus 15

 

Délirium névrotique hyperphasique à effet de certitude

des cochers décrochés périodiquement

du tableau des urnes-rinoires mascarado-démo-cratiques

des Objets nébuleux de Messier proximaux de Föld-Zemlja

 

Aux confins conflits de la galaxie Kon-Pfizer,

passages fréquents de roches autour de l’horloge

où la comète de Bill allait prendre ses Daisy Belles

d’inspiration métronomique hypertendue voire supersonique.

Comète Shoemaker-Levy 9  

Encéphalite spongiforme hominienne aux centres névrotiques

des épouvantails de pouvoir des terriens dominants pourvoyeurs

de décoctions enrichies en cadavérine et putrescine

extraites aux sous-sols des charniers des espérances déçues et des vies volées.

 

Polypes de shantung mordorés

dans les vapeurs arsénieuses parano asbestosiques

des cytomégaloviroses laxatives de Rorschach 97c.

Ablation immédiate impérieuse.

 

Crato-centralisme oligo-confes copulatoire

à effet de prolepse sigmoïde de confetti touffu.

lors des éclipse de Lune de 1789 VestaPro.

 

Débuts de l’elficologie critique diurale

appliquée à l’étude Dubois de l’ange strapulé anthelminthique paradoxal

repéré aux lisières poivrées des hannaloïdes strictes de 666 Ananké Bétha Cédrus.

  

Comète

Kama sutra burlesque des jeux de paumes stigmatisées

par la passion morbidifére des ombellifères proxénétales carboxyliques

au mongol gothique de Prométhée 69.

 

Karma plasmique aneuploïde ambidextre

à la verticalité anaphylactique du vertige

d’annelloïdes saturnaliennes discrètes

par corps en parcours de rotation glyphique.

 

Invention du passé par hiérogrammes lambersiens

auto générateur d’inversion du présent dans les synapses collagèniques  

en désuétude d’un énigmatique cosmoplorateur flegmatique…

 

Soleil

A l’ouest - de Tout et de Rien -,

rien de – bien ou mal – nouveau

sous tous les Soleils…

 

Remerciements aux webmasters de  http://www.lasam.ca/billavf/nineplanets/nineplanets.html et   http://funivers.free.fr/ pour les photos.

****

 

Thé Voyage  

 

 

Couleurs et senteurs des touffes denses des feuilles de thé

dans les ‘’Jardins’’ puis dans les manufactures où elles sont cajolées…

 

Respirez, fermez les yeux puis… lisez

 

 

Marinyn, Highgrown...     Kenya /

Namingomba…     Malawi /

Mont Cameroun …     Cameroun /

 

Gurue...     Mozambique /

Mityana…     Ouganda /

Kitabi…     Rwanda /

 

Itona… Tanzanie /  

Southbown, Fannings… Zimbabwe /                    

        Rooibos Bush Cedarberg, Capetown, Richmond , Bourbon, Bloemfontein , Kimberley , Red Marco Polo, Métis… Afrique du Sud / 

 

Grand Bois Chéri…  Île Maurice/                                                          

                Nerada…                 Australia /

Kindeng Fannings…        Papouasie /  

                                

Misiones…     Argentine /                      

Sao Paulo…     Brésil /

Aproandes…     Equateur /    

                                                

 

Elbrouz…     Perse /

Rizé…     Turquie /

                                                

 

Chittagong …                  Bangladesh /

Antu Valley , Maloon...     Népal /        

Temi…                             Sikkim /        

 

Pin Laung…                     Birmanie /     

Iri…                          Corée /    

        Dalat, Pleiku, Annam…     Viêt Nam              /

 

Yin Zhen, Pai Mu tan, Dong Yang Dong Bai, Pi Lo Chun, Silver Dragon, Fenghuang Dancong, Kwai Flower, Keemun, Yunnan, Jiangxi Imperial, Gu Zhan Mao Jian, Lung Ching, Keemun, Chun Mee, Lapsang Souchong...         Chine /

                 

Dhelakat, Dikom, Borsillah,Thowra, Numalighur, Napuk, Bamonpookri, Nonaipara, Rungagora, Silonibari, Jamirah, Bhooteachang, Hattiali, ...          Inde-Assam /

                

Gopaldhara, Castleton, Bloomfield, Margareth’s Hope, Namring, Gielle, Poobong, Selimbong, Singbulli, Risheehat, Ambootia, Makaibari, Puttabong, Kallej Valley, Arya Himalaya’s Rose, Millikthong Tukdah, …         Inde-Darjeeling /

                               

Berubeula, Allen Valley, Pettiagalla, Kenilworth, Dyraaba, Uva Highlands, Bombagalla, Attempettia, Nuwara Eliya, Diyagama,…         Ceylan /   

 

Ulu Bernam…     Malaisie /    

Bah Butong,Taloon, Malabar…     Java /            

 

Genmaicha, Gyokuro, Hojicha, Matcha Uji, Sencha Honyama,Kawanecha,Tamaryokucha, Yanagicha, Kukicha, Tencha Uji, Ureshinocha, Kabusecha,…         Japon /

        OOlonh Impérial, Grand Poochong, Ti Kuan Yin, Tung            Ting, Tarry Souchong, Gunpowder Zhu Cha…        Taïwan /

 

 

Avez-vous fait un bon voyage ?

***

le travail suivant est en cours pour toujours…

 

Compendium du Trait

 

Quarante septième édition

revue et augmentée des dernières connaissances en traitologie

 

par jlmi Perros Guirec 2007

 

 

 

Préface de la première édition*

 

L’art pariétal nous administre la preuve irréfutable de la relation étroite entre l’homme et le trait depuis les temps les plus reculés et ce, sur tous les continents connus ou inconnus.

L’Orient Extrême a joué du trait comme nulle autre contrée terrestre, jusqu’à en faire le fondement de toutes choses à travers la calligraphie et ses idéogrammes. Ce n’est qu’après avoir acquis la maîtrise de l’art du trait qu’un lettré pouvait laisser s’exprimer sa sensibilité et sa lecture de l’Univers visible mais surtout invisible dans ces formidables paysages qui nous ont été légués par plusieurs millénaires de civilisation.

L’Occident, à tout le moins le pourtour du bassin méditerranéen, a tâtonné longtemps, de hiéroglyphes en tracés cunéiforme, pour aboutir à une multitude d’alphabets : grec, hébreux, latin, cyrillique...

Il nous a paru utile de tenter un recensement puis une classification des traits utilisés aujourd’hui. Les résultats de ces travaux sont proposés dans cet ouvrage. Nous souhaitons vivement qu’il vous soit utile à quelque chose !

                                                                                                                                             Anthracitus Mélane,  Paris   19..

 

* cette édition n’a jamais été publiée !

 

 

Remerciements

 

L’auteur tient à remercier publiquement le Président de la Société Française de Traitologie pour le soutien constant qu’il lui a témoigné lors de l’élaboration de ce foutu travail.

Sans lui cette somme n’aurait jamais pu voir le jour.

 

 

Corpus du Compendium

 

L’ordre d’apparition dans les tableaux respecte le référencement d’Anthracitus Mélane

 

 

Tableau Synoptique des Traits Communs

 

Référence

Terme d’usage

Sens commun

TAM 001

réguliers

visage sans fantaisie

TAM 002

fins

visage précieux

TAM 003

délicats

visage doux, fragile

TAM 004

pâles

visage décoloré ( causes diverses )

TAM 005

tirés

visage fatigué ( origines variées )

TAM 006

mous

visage avachi ( causes multiples )

TAM 007

net

Ligne sans bavure ni tache

TAM 008

droit

ligne sans courbe ni angle

TAM 009

dominant

signe qui écrase tous les autres

TAM 010

essentiel

marque la plus importante

TAM 011

saillant

signe particulier

TAM 012

caractéristique

marque rattachant à un groupe donné

TAM 013

pertinent

enfin une idée juste !

TAM 014

commun

chose partagée

TAM 015

distinctif

marque d’une certaine différence

TAM 016

singulier

bizarrerie spécifique

TAM 017

satirique

ironie piquante, vacherie ( familier )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TAM 040

d’union

ponctuation associative, alliance, souvent chaînon manquant

TAM 041

de plume

art de l’écrivain parfois vain, acte écrit minimal le plus souvent à vocation autoritaire, barrer, briser, rompre

TAM 042

d’esprit

blague cultivée se voulant drôle et l’étant parfois

TAM 043

de feu

flèche enflammée, torche en mouvement, comète

TAM 044

de lumière

fin pinceau rectiligne

TAM 045

de soleil

fin rai en provenance de l’astre roi

TAM 046

de Jupiter

assemblage  en ligne brisée ( architecture )

TAM 047

du céleste courroux

engueulade divine - si tant est ! - ( forme littéraire )

TAM 048

d’attelage

sangles pour contraindre la noble conquête

TAM 049

pour trait

à l’identique

TAM 050

de scie

marque, repère

TAM 051

de bravoure

acte valeureux le plus souvent dans la démence

TAM 052

de génie

Euréka !

TAM 053

de ressemblance

éléments permettant un rapprochement

TAM 054

de caractère

désigne souvent une manière d’être peu courtoise

TAM 055

de la calomnie

insinuation perverse vouer à semer la zizanie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TAM 070

tout ce qui a

ensemble de ce qui se rapporte

TAM 071

boire d’un

sans respirer, cul sec ( familier )

TAM 072

lancer un

tirer sur une cible, balancer une vanne ( familier )

TAM 073

filer comme un

déguerpir promptement

TAM 074

partir comme un

s’en aller rapidement, se faire la malle ( familier )

TAM 075

cheval de

noble conquête pour travaux difficiles

TAM 076

bête de

conquête domestiquée pour tâches ardues

TAM 077

hardiesse du

vivacité, qui ne mâche pas ses mots

TAM 078

dessin au

tracé de contours a visée artistique ou technique

TAM 079

esquisser à grands

tracé brièvement les grandes lignes

TAM 080

raconter à grands

foin des détails !

TAM 081

barrer d’un

annuler, supprimer, rayer

TAM 082

tirer un

souligner, clore, effacer, tirer la chasse ( familier )

TAM 083

faire un

apprentissage de l’écriture,

abandonner, oublier ( tenter ! )

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau Synoptique des Traits Composés 

Référence

Terme d’usage

Sens commun

TAM 101

Nard

n.m.  personne en arrière

TAM 102

Nage

n.m.  transport

TAM 103

Tant

n.m.  financier, médecin

TAM 104

Te

n.f.  détournement de personne, acte financier, soutirage lactifère

TAM 105

n.m.  convention, accord, livre

TAM 106

Teur

n.m.  restaurateur, charcutier

TAM 107

Tre, Tresse

n et adj.  renégat, félon, perfide, sournois

TAM 108

Treusement

perfidement, sournoisement

TAM 109

Trise

n.f.  coup fourré, fourberie, déloyauté

TAM 110

Nement

n.m.  frottement

TAM 111

Ner

v. ou v. intr.  tirer sans soulever, forcer, contraindre, pendre, faire durer, être en arrière, lambiner,

TAM 112

Neur, Neuse

n.  personne en arrière, tireur,

TAM 113

Née

n.f.  trace, vecteur, catin, morceau de charogne, stolons, ligne de fond, aiguillée de laine ou de soie, marque de compas sur le bois

TAM 114

Neau

n.m.  véhicule à patins

TAM 115

Ne

n.f.  queue, désordre

TAM 116

Nasser

v.  être lent

TAM 117

Nailler

v.  errer

TAM 118

Tement

n.m.  modification, camouflage, soin, rémunération

TAM 119

Nasse

n.f.  filet, rejet végétal rampant

TAM 120

Re

v.  soutirer un liquide ou des valeurs

TAM 121

Néedepoudre

n.f. comp. Diffusion rapide d’une information dite confidentielle

TAM 122

Tailler

v.  faire sans cesse de nouveaux traités, de petites conventions mal observées ; tripoter dans les négociations.

TAM 123

Nière

n.f.  sorte d’embarcation du sud ouest.

TAM 124

Nelle

n.f.  sac de toile que l’on traîne sur le sable comme une charrue pour pêcher le lançon.

TAM 125

Noir

n.m.  châssis entrelacé de baguettes qu’on fait passer sur les labours pour casser les mottes.

TAM 126

Ne-Potence

n.m.  mauvais garnement, homme qui finira mal

TAM 127

Ne-Buisson

n.m.  un des noms vulgaire de l’accentor modulaire dit aussi fauvette d'hiver, titit et rousselotte.

TAM 128

Ne-Malheur

n.m.  celui qui a une vie misérable.

TAM 129

Nerie

n.f.  discours lent, longueur de parole ou de musique

TAM 130

Ne-Rapière

n.m.  ancien terme de dénigrement, bretteur, querelleur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TAM 200

Ex

n.m.  morceau choisi, fragment, partie qui a été tirée, abrégé, sommaire,  jus concentré

TAM 201

Por

n.m.  visage imagé, figure peinte, fiction faciale, description qu'on fait de l'extérieur ou du caractère d'une personne

TAM 202

Abs

n.m.  qualité considérée toute seule et séparée du sujet, soustrait, difficile à saisir, à comprendre, à pénétrer, imbitable ( familier )

TAM 203

At

n.m.  ce qui crée un désir, ce qui attire, penchant, inclination

TAM 204

Dis

n.m.  tête en l’air, sans attention, pris, subtilisé

TAM 205

Re

n.m.  évitement, dissimulation, soustraction, diminution de volume, lieu secret d'une maison où l'on va aux nécessités naturelles ( ancien )

 

 

 

 

 

 

 

Tableau synoptique des Homophones

 

Référence

Terme d’usage

Sens commun

HAM 001

Sage

n.m.  nattage, assemblage en torsade

HAM 002

Se

n.f.  natte, motif décoratif

HAM 003

Seur, Seuse

n.  personne faisant du sage

HAM 004

Ve

n.f.  pause, arrêt temporaire, repos

HAM 005

Nch-coat

n.m.  manteau imperméable

HAM 006

Ye

n.f.  cep de vigne grimpant

HAM 007

Yi

n.m.  réseau de mailles, vêtement militaire

HAM 008

Yiser

v.  garnir de yi

HAM 009

Ze

adj. num. card.  nombre impair composé de un et de trois

HAM 010

Zième

adj. num. ord.  de ze

n.m.  partie d’un tout divisé en ze

HAM 011

Zièmement

adv.  en zième lieu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tableau synoptique des Traits Chinois en Peinture et autres Usages

 

Référence

Terme d’usage

Sens commun

TCP 001

dian

point

TCP 002

bǐ huà

trait

TCP 003 

xiàn tiáo

ligne

TCP 004

heng

trait horizontal

 TCP 005

shù

trait vertical

 TCP 006

gou

crochet

 TCP 007

ti ou tiao

trait relevé

 TCP 008

piě

trait jeté descendant de droite à gauche

 TCP 009

trait appuyé descendant de gauche à droite

 TCP 010

zhe

ti et pie forment le trait brisé

 TCP 011

cun

ride, manière de figurer l’essence d’une chose en dessin. Surpeint ajouté à la pointe de pinceau sec manœuvré de biais afin de fragmenter les surfaces et les volumes, d’en marquer les accidents, de décrire la texture et le grain, de marquer les ombres à l'aide de traits fins, de hachures. La ride suggère donc le relief vivant des choses.

En Occident, toutes ces fonctions relèvent de la ligne, de la couleur, des ombres et de la perspective.

En voici quelques unes décrites ci-dessous

Juanyun cun 

Rides nuages enroulés

Enroulements en superposition de volutes circulaires.

Figuration de l’érosion des schistes.

Fupi cun 

Rides taillées à la hache

Forme de copeau de bois, épais à un bout, mince et déchiqueté à l’autre.

Figuration d’une érosion fraîche en pans larges anguleux.

Maya cun

Rides dents de cheval

Même forme que ci-dessus mais plus courte

Pima cun

Ride chanvre éparpillé

Tiges de chanvre dispersées sur une aire.

Figuration des pentes de terrains glaciaires d’ancienne érosion ou les étendues peu accidentées de faible relief.

Jiesuo cun

Ride corde détoronnée

Variante du précédent mais en lignes tordues en spirales comme les torons d’une corde.

Figuration de l’érosion soudaine de pics granitique.

Guimian cun

 

Ride face de diable

Forme en face grimaçante de vieillard, en lignes tremblées et discontinues.

Figuration des surfaces très rugueuses des érosion extrêmes des structures monolithiques.

Kulou cun

Ride crâne de squelette

Affecte la forme d’un crâne.

Luanchai cun

Ride fagot emmêlé

Entrecroisements de traits confus et anguleux.

Zhimua cun

Ride grain de sésame

Pointillés.

Figuration des grès et des formations sablonneuses.

Tanwo cun

Ride cavité ronde

Traits concentriques en forme de tourbillon.

Figuration des cavités rondes de certaines pierres.

Fantou cun

Ride pierre d’alun

Forme en série de bosses chauves juxtaposées.

Figuration du sommet de montagnes granitiques érodées

 

 TCP 012

bái miáo

dessin au trait, composition littéraire de style simple et dépouillé.

 TCP 013

bài bǐ

trait défectueux

 TCP 014

yī kǒu qì

d’un trait, d’un seul coup

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

TCAU 001 

yī yǐn ér jìn

cul sec

 TCAU 002

yī bǐ gōu xiāo

d’un trait de plume

 TCAU 003

jí zhōng shēng zhì

trait d'esprit à la dernière minute suscité par le danger

 TCAU 004

shēng tūn huó bō

avaler tout d'un seul trait

 

***

 

Tout comme les précédentes et pour le plus grand bien des lecteurs avertis ou non, cette quarante septième édition ne sera pas publiée

au grand dam des membres de la Société  Française de Traitologie

qui ne manqueront pas de qualifier l’auteur de TRAITre.

 

***

retour accueil rubrique